fbpx
OpenIGO | Réseau international de développement de carrière
Questions d'entretien et centre d'évaluation du YPP de la Banque mondiale : entretien avec le candidat - 01

Magazine en ligne

Questions d'entretien et centre d'évaluation du YPP de la Banque mondiale : entretien avec le candidat - 01

9 April 2020

Temps de lecture estimé: 12 minutes

Questions d'entretiens pour YPP à la Banque mondiale

Sara Hassen est une femme égyptienne de 25 ans avec une brillante formation universitaire en informatique. Titulaire d'un doctorat de l'Université de Birmingham au Royaume-Uni, Sara était notre cliente en 2019 lorsqu'elle a postulé au programme Jeunes professionnels de la Banque mondiale. Après avoir atteint l'étape finale de ce processus de sélection concurrentiel, elle a accepté de partager avec nous des conseils sur le Centre de questions d'entretien et d'évaluation des YPP de la Banque mondiale pour aider les futurs candidats. 

Si vous voulez en savoir plus sur cette initiative de recrutement et ce que cela fait de vivre, continuez à lire ! Un « merci » spécial à Sara pour son temps et sa coopération.

Dans la poursuite de sa mission, le réseau OpenIGO a préparé un eBook complet et des services d'assistance et d'orientation dans le but d'augmenter considérablement vos chances de succès dans ce processus concurrentiel. Notre complète Livre électronique vous présentera le monde complexe du Groupe de la Banque mondiale et son approche du développement international ; il vous apprendra à préparer en détail chacun des documents requis et vous préparera également pour l'entretien et le centre d'évaluation. Cet eBook a été écrit et révisé par une équipe de professeurs, de spécialistes des ressources humaines et d'anciens jeunes professionnels avec beaucoup de diligence.

De plus, nous avons développé services d'accompagnement et d'orientation. Ces services comprennent un simulation d'entrevue selon le modèle YPP de la Banque mondiale. Avoir une simulation d'entretien avec un professionnel qui possède une vaste expérience et connaissance du modèle d'entretien YPP de la Banque mondiale vous aidera à mieux vous préparer pour cette phase, augmentant considérablement vos chances d'être sélectionné pour le poste vacant souhaité.

 

Découvrez notre WBG YPP – Préparation aux entretiens

Consultez également notre aperçu des offres d'emploi à la Banque mondiale :

Emplois à la Banque mondiale : aperçu

  1. Sara, comment avez-vous connu le WB YPP et pourquoi avez-vous décidé de postuler ?

« Je l'ai connu principalement grâce au « bouche à oreille » et j'ai décidé de postuler principalement parce que j'avais un milieu universitaire pendant assez longtemps et je pense qu'il y a généralement un écart entre le milieu universitaire et l'industrie et J'ai trouvé que le YPP était une bonne occasion de « combler » cette lacune et de mettre mes connaissances en pratique.

  1. Vous êtes arrivé à l'étape de l'entretien, n'est-ce pas ? De toutes les étapes, laquelle pensez-vous que c'était le plus difficile?

"Je pense que le centre d'évaluation a été le plus difficile pour moi."

  1. Comment décririez-vous l'expérience d'un centre d'évaluation à un candidat qui n'a absolument aucune idée de ce que c'est ?

« Pour moi, la meilleure façon de décrire le centre d'évaluation est un « marathon ». Vous êtes essentiellement dans une pièce pendant 4 heures à effectuer des tâches consécutives et il y a une pause de 10 minutes en plein milieu des 4 heures. Certaines tâches sont individuelles, d'autres sont des tâches de groupe et vous passez constamment d'une tâche à une autre.

  1. Quel type de tâches vous est-il assigné pendant le centre d'évaluation ?

« Eh bien, au début, on vous donne un profil sur un pays hypothétique. Ce profil comprend des informations sur le pays lui-même, son contexte, sa région, les problèmes et les opportunités qu'ils ont. Si je me souviens bien, il s'agissait d'un profil de 15 à 20 pages et vous disposez d'un temps limité pour le lire, ainsi qu'une série de tâches individuelles et de groupe à effectuer. Au début, par exemple, on m'a confié une tâche individuelle afin d'établir une liste de conseils qu'un représentant de la Banque donnerait à un fonctionnaire de ce pays. Et puis, la tâche suivante était une tâche de groupe où je devais me réunir avec le reste de mes collègues - les candidats avec lesquels j'étais réuni dans la salle -, revoir nos listes personnelles de conseils et en proposer un singulier - selon priorité et les différents groupes/types de conseils qu'on nous a demandé de donner. Ce fut une longue tâche : la discussion a duré environ 1 heure et nous avions 20 minutes pour la présenter. Après cela, on nous a confié une autre tâche individuelle qui a duré 14 minutes. Pour celui-ci, nous avons dû proposer des notes afin de donner des conseils à un ministre des Finances d'un pays hypothétique, puis nous sommes passés à la tâche de groupe où nous devions fusionner nos conseils individuels en une liste unique et complète de notes. . Finalement, la « cible » de ces notes est arrivée dans la salle et nous avons dû faire une présentation de 30 minutes, chacun d'entre nous, au public sur ce que les notes incluaient. Nous avons ensuite eu une série de questions de suivi auxquelles nous devions répondre.

  1. Quel genre de personnes avez-vous rencontré lors de l'assessment center ? Tout le monde était-il prêt à travailler en équipe ? Comment était l'environnement ?

« L'environnement était super ! Et je pense que l'une des meilleures parties de l'expérience était en fait l'environnement. Même si vous n'allez pas plus loin à partir de cette étape, je pense que cela vaut toujours la peine d'être dans cet environnement ce jour-là. Parce que, fondamentalement, la façon dont cela fonctionne, c'est que vous êtes mis avec d'autres candidats – à mon époque, nous étions douze candidats du monde entier et avec tellement d'horizons différents. Je pense que j'étais le seul interviewé pour l'Unité de développement numérique. Et en gros, vous passez toute la journée ensemble – on nous a assigné un endroit où rester pendant la journée et j'ai pu partager certaines de mes expériences avec eux. Vous alternez les heures d'entretien et les heures du centre d'évaluation, il y a donc une chance d'avoir une idée de ce à quoi s'attendre, mais on nous dit au tout début de la journée que nous ne devons pas dire aux autres candidats des détails sur la mission ni l'interview.

Comme j'avais mon centre d'évaluation dans l'après-midi, au moment où nous avons atteint ce point, nous avions déjà passé plus d'une demi-journée ensemble, donc c'était assez "cool", tout le monde était prêt à travailler ensemble ! En fin de compte, nous savions que nous n'allions pas être évalués uniquement en fonction de nos connaissances, mais aussi de notre capacité à travailler ensemble. Dans la salle du centre d'évaluation, il y avait tout le temps deux observateurs qui regardaient comment nous interagissions les uns avec les autres. Donc, nous savions que cela faisait partie de ce pour quoi nous étions évalués et étions tous prêts à rassembler les efforts pour travailler en équipe. Je n'avais pas l'impression qu'il y avait beaucoup de compétition ni que les gens essayaient de trop se parler.

Voulez-vous tout savoir sur le Méthodes d'entretien du GBM YPP ? Alors consultez dès maintenant notre magazine sur le sujet :

Découvrez notre WBG YPP – Préparation aux entretiens

Entretien YPP de la Banque mondiale : questions, conseils et témoignages HireVue

 

  1. Donc, vous pensez que le centre d'évaluation l'après-midi vous a été bénéfique d'une manière ou d'une autre ? Auriez-vous préféré avoir l'entretien après/dans l'après-midi ?

« Je pense que la façon dont cela fonctionnait était meilleure pour moi : avoir l'entretien le matin et le centre d'évaluation l'après-midi, même si je n'y ai pensé qu'à la toute fin. Je me souviens qu'à l'époque, au tout début, j'avais très peu d'idées sur ce qu'était le centre d'évaluation, donc j'étais plus impatient de le faire en premier. Mais maintenant que j'y repense, je pense qu'il était préférable d'avoir le centre d'évaluation l'après-midi, car à ce moment-là, je connaissais réellement les personnes qui allaient être évaluées avec moi, donc cela fonctionnait davantage à notre avantage. Donc, je pense personnellement que cette séquence était meilleure pour moi. 

  1. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l'entretien ? Comment s'est passée l'expérience ?

« L'entretien a duré une heure avec trois panélistes. L'un d'eux était un ancien président. Il m'a posé plus de questions personnelles : un peu plus sur mon parcours, pourquoi j'ai postulé – les questions d'entretien typiques. Les deux autres intervieweurs se sont davantage concentrés sur des questions de situation : « si vous travailliez dans le projet X, comment ce projet affecterait-il l'aspect X ? ». Je me souviens qu'une des questions était quelque chose comme : « s'il y a une route en construction dans une communauté spécifique, comment cela va-t-il affecter la situation économique de cette communauté ? Je pense que cette question est venue de l'intervieweur qui était de l'Unité d'infrastructure.

Une autre chose qui mérite d'être mentionnée est qu'ils vous donnent des indices tout au long du processus afin que vous puissiez développer davantage votre réponse. Si nous prenons cet exemple spécifique de construction de routes, juste après avoir terminé ma réponse, ils m'ont posé des questions de suivi sur des aspects que je n'avais pas couverts, comme « ne pensez-vous pas que cela pourrait affecter les problèmes d'égalité des sexes, comme bien?'.

Ils vous donnent également le temps de faire une pause et d'élaborer une idée, ainsi que de prendre des notes. Ils ont été assez coopératifs lorsqu'il s'agissait de me laisser le temps de réfléchir à mes réponses, mais néanmoins, je me sentais assez interpellé par la nature des questions, car certaines d'entre elles dépassaient tout à fait ce que je sais dans le sens où nous étions parler d'unités sur lesquelles je n'ai pas beaucoup lu. Lorsque je me préparais, je lisais davantage sur les unités qui pourraient être affectées par le développement numérique, mais elles ont élargi les questions au-delà de cela. Donc, je suppose que la leçon tirée de cette expérience serait de ne pas supposer que votre unité pourrait être sans rapport avec une ou deux autres unités, car des questions à ce sujet pourraient survenir de toute façon.

  1. Comment s'est passée votre préparation personnelle pour cette dernière étape du processus de sélection ?

« Pour l'interview, il s'agissait davantage de lire sur les différentes unités et, comme je l'ai dit, j'aurais peut-être dû en lire plus sur d'autres unités. Mais il s'agissait essentiellement de lire sur chacune des unités du site Web de la Banque mondiale afin d'en savoir plus sur leur mission, leurs projets récents et leurs plans pour l'avenir.

L'autre partie liée à la préparation de l'entretien consistait à proposer une série de questions hypothétiques que l'on pourrait me poser (et certaines d'entre elles m'ont été posées !). Bien sûr, il y a des questions typiques auxquelles vous vous attendez dans chaque entretien, telles que « quel est votre parcours ? », « pourquoi avez-vous postulé ? » et ainsi de suite, mais il y a aussi des questions liées à la façon dont vous aideriez dans l'unité X ou dans le projet X. J'ai donc préparé ces questions également, pour les unités que je pensais être les plus étroitement liées au développement numérique. Et, enfin, il y avait aussi les rapports annuels – du plus récent, je suis revenu quelques années en arrière et je les ai étudiés.

Pour l'Assessment Center, comme je ne savais pas grand-chose à quoi m'attendre en termes de tâches, j'ai pensé que la façon la plus sûre de s'y préparer était de lire autant de projets que possible - de lire au moins les résumés des rapports de projets que j'ai rencontrés et que j'ai trouvés intéressants ou pertinents pour mon parcours et également pertinents pour les unités étaient liés au développement numérique.

  1. À part en savoir plus sur les autres unités, y a-t-il autre chose que vous auriez fait différemment tout au long du processus de sélection ?

« L'essentiel pour moi, j'ai l'impression que c'était de lire sur plus d'unités que ce que j'ai fait. Même ceux qui ne semblent même pas pertinents du tout. Mais aussi, se concentrer moins sur les chiffres ! Pour beaucoup d'unités sur lesquelles je lisais, il y avait beaucoup de statistiques et de chiffres dans les informations fournies et j'avais d'abord l'impression que connaître ces chiffres et les mentionner dans mes réponses lors de l'entretien pourrait en fait être un plus. point, mais je ne sais pas… c'était peut-être un point positif, mais j'ai l'impression que je me suis trop concentré sur essayer de me souvenir de ces statistiques, alors que j'aurais dû me concentrer davantage sur le lien entre les différentes unités et voir la cause et l'effet de différents problèmes dans différentes unités. J'aurais dû me concentrer davantage sur la façon dont mon processus de réflexion relie les différents problèmes entre les différentes unités. »

  1. Personnellement, pourquoi pensez-vous que vous n'avez pas été sélectionné pour devenir Jeune Professionnel ? Pensez-vous que cela ait quelque chose à voir avec le contenu de vos réponses lors de l'entretien, le fait que vous ayez plutôt un profil de chercheur ?

« Je pense que la réponse est 'pendant l'entretien'. Bien que l'Assessment Center était un peu, j'ai trouvé plus difficile, c'était principalement à cause de sa longueur. Mais je pense qu'en fin de compte, ce qui a contribué à mon échec, ce sont mes réponses lors de l'entretien. Peut-être que mes réponses auraient dû être « plus larges » plutôt que « plus profondes », parce que je pensais à tout relier à mon passé, au lieu de développer des choses au-delà de mon parcours. Je pense que cela aurait pu faire la différence. »

  1. En dehors de ce qui est officiellement indiqué dans les critères d'éligibilité et d'après ce que vous avez vu des autres candidats, quel type de candidat pensez-vous est le plus susceptible de se démarquer dans ce processus de sélection ?

"Deux choses viennent à l'esprit. Le premier est : quelqu'un avec de la flexibilité pour repérer les liens et repérer les causes et les effets. L'autre chose est : être audacieux à votre avis ! En d'autres termes : si vous pensez que quelque chose va avoir un impact sur autre chose lorsque vous travaillez sur un projet, alors affirmez-vous à ce sujet. Parce que quand cela apparaît dans l'interview, cela montre la confiance de votre part et c'est quelque chose que j'aurais peut-être pu mieux faire moi-même. »

  1. Qu'est-ce qui a changé dans votre vie/carrière professionnelle depuis cette expérience ? Qu'en avez-vous appris ?

« Eh bien, je suppose que je pourrais dire que j'ai appris à ne pas faire de suppositions sur les entretiens ! (rires) Et ne pas supposer que quoi que ce soit soit pertinent. Quant à ma vie professionnelle : après le processus de sélection WB YPP, j'ai effectivement obtenu un emploi dans un cadre académique, ce qui est une étape ! C'est un rôle de recherche/d'enseignement – ​​c'est donc un pas vers « l'industrie », espérons-le. »

  1. Quel conseil donneriez-vous à un candidat qui essaiera le programme cette année ?

« Pour les candidats qui sont encore en train de préparer leur candidature, je dirais qu'il est tout aussi important de lire sur la Banque mondiale avant de rédiger votre essai de candidature et n'attendez pas d'avoir atteint l'étape de l'entretien pour commencer à lire sur l'organisation. Préparez-vous à rédiger votre essai comme si vous vous prépariez pour l'entretien lui-même.

  1. Envisageriez-vous de postuler à nouveau ?

"Oui! Parce que l'expérience du processus de sélection en elle-même est riche et en vaut vraiment la peine.

Voulez-vous en savoir plus sur le YPP de la Banque mondiale ? Voulez-vous devenir le prochain jeune professionnel de la Banque mondiale ? Nous pouvons aider! OpenIGO est un vaste réseau composé d'anciens jeunes professionnels, de professeurs et de chercheurs des meilleures universités du monde, de fonctionnaires internationaux et de spécialistes des ressources humaines.

Découvrez notre WBG YPP – Préparation aux entretiens

Les services globaux d'OpenIGO sont extrêmement bien notés par ceux qui les ont achetés ! Voici quelques-uns des témoignages que nous avons eu pour nos produits:

 
 
TAGS:
Questions d'entretien YPP du GBM / entretien YPP de la Banque mondiale / YPP de la Banque mondiale / Questions d'entretien YPP de la Banque mondiale / Questions d'entretien YPP de la Banque mondiale / Questions d'entretien YPP de la Banque mondiale / Questions d'entretien YPP de la Banque mondiale / Processus d'entretien YPP de la Banque mondiale / Banque mondiale YPP 2020 Interview / World bank ypp assessment center 2022 / world bank group ypp interview 2022

Articles Similaires

  • 28 juillet 2022
    Lettre de référence WBG YPP : conseils pour demander et rédiger une lettre efficace
    en savoir plus
  • 15 juin 2022
    Groupe de la Banque mondiale YPP : voici ce que vous devez savoir avant de postuler
    en savoir plus
  • 15 juin 2022
    WBG YPP : 5 conseils essentiels pour améliorer votre CV
    en savoir plus
  • 15 juin 2022
    Chronologie WBG YPP 2022-2023 : Retrouvez toutes les mises à jour importantes ici !
    en savoir plus
  • 09 juin 2022
    Conseils pour la rédaction du YPP du Groupe de la Banque mondiale : le secret de la rédaction parfaite !
    en savoir plus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Lisez notre Politique de confidentialité

Je comprends
en English
X